Doyenné de
Château la Vallière
Accueil > Actualités > Vie de l'Eglise > Donner au Denier de l'Eglise...
Donner au Denier de l'Eglise...
Par VDARMENDRAIL le 26/03/2017 19:15

Pour qui ? Pour lui, pour eux, pour tous les prêtres à notre service… et par conséquent, pour nous tous ! Plus qu’un slogan, ces quelques mots résument bien le lien étroit entre les prêtres et les fidèles de notre diocèse. Explications de Damien Langlois, Econome Diocésain.

D’où vient le mot « Denier » ?

Précisément, nous ne savons pas d’où vient le mot lui-même. Peut-être une déformation de la « Dîme » qui était un impôt dont la Bible nous parle, et qui était destinée à apporter la contribution du peuple hébreu aux moyens de vie des prêtres de l’époque (la tribu des Lévites). C’était à l’époque 10 % des revenus du peuple ! Le mot « Denier » a été choisi par l’Eglise après la loi de 1905, pour créer la contribution des fidèles à la vie des prêtres, puisque cette vie n’était plus assurée par l’Etat. On l’a appelé « Denier du Clergé », puis « Denier du Culte », et depuis une trentaine d'années  « Denier de l’Eglise ».

Pourquoi l’Eglise est-elle attachée à ce nom ? 

C’est le nom qu’a toujours porté (ou presque ! Voir ci-dessus) cette collecte qui est extrêmement spécifique. Pourquoi en changer, alors que beaucoup de gens y sont habitués ? C’est, par ailleurs, la meilleure façon de ne pas la confondre avec d’autres sollicitations... y compris d’Eglise !

A quoi sert le Denier ?

Il sert à subvenir aux besoins matériels des prêtres. C’est-à-dire à leur allocation mensuelle (la même pour tous), à leur santé, à leur logement, à leur formation, et, il faut bien en parler, aux frais d’accompagnement de leurs vieux jours, quand la vieillesse et la maladie compliquent leur quotidien. Car un prêtre ordonné sera « entretenu » par l’Eglise d’une manière décente jusqu’à sa mort ; c’est l’engagement solennel pris par l’évêque.

Notre diocèse a édité à ce sujet un petit livret explicatif qui est disponible dans toutes les églises.

Combien de prêtres y a-t-il dans le diocèse ?

Au 1er octobre, ils étaient 115, dont une quarantaine âgés de 75 ans et plus, et pour lesquels on peut facilement imaginer que les frais de vie sont plus élevés.

Quelles sont leurs missions ?

Ils ont des missions très variées. Sur les 115 prêtres :

- 76 ont une mission pastorale dans le diocèse (curés de paroisse, aumôneries, enseignement). Ceux-ci sont donc sollicités pour faire vivre les paroisses, administrer les sacrements, et accompagner les personnes qui les sollicitent… D’où un emploi du temps très chargé.

- 28 prêtres sont « retirés », ce qui est une drôle d’appellation, car ce sont la plupart du temps des prêtres âgés, qui n’ont donc plus de responsabilité en paroisse, mais qui continuent à être actifs… si on leur demande !...

11 prêtres sont en mission d’études ou en poste dans un autre diocèse.

On est loin de tous les connaître…

En effet, on ne les connaît pas tous, et on ne connaît pas toutes leurs missions. C’est la raison pour laquelle, cette année, nous avons prévu de diffuser les témoignages de plusieurs d’entre eux, au mois de mars, sous forme d'interviews vidéos. La première sera mise en ligne sur Youtube et les réseaux sociaux jeudi 9 mars (et à la fin de cet article au fur et mesure que les semaines s'écouleront).

Que nous montreront ces vidéos ?

Des hommes de foi, bien sûr ! des hommes passionnés par leur mission, qui aiment les gens, la vie, le monde, des hommes plein d’espérance, et qui marchent dans les pas du Christ. C’est pour nous qu’ils ont choisi d’être prêtre, car ils voient dans chacun de nous l’image du Christ. Alors soutenons-les !

B.V.

A NOTER

Si vous souhaitez faire un don au diocèse, cliquez ici !