Doyenné de
Château la Vallière
Accueil > Actualités > Musiques > Le doyenné, ce fut aussi une chorale.
Le doyenné, ce fut aussi une chorale.
Par VDARMENDRAIL le 15/06/2018 00:00



Le doyenné de Château la Vallière, ce fut aussi … une chorale.

 

L'initiative fut prise en 2007 ou 2008 (je n'ai pas de trace précise) de constituer une chorale de doyenné chargée d'animer les grands rassemblements des différentes paroisses (messes de rentrée annuelle de doyenné, confirmations, messe de Noël, etc.) avec une exigence minimale de qualité musicale.  Cette initiative fut rendue possible par l'implication de Pierre-Yves Sordes, professeur de musique, dont la rigueur musicale et l'enthousiasme sans faille ont motivé pendant cinq années un groupe variant de vingt à trente personnes.


Pendant cette période, Pierre-Yves et sa femme Annie, chanteuse et rigoureuse installatrice du matériel sonore, ont fait chaque mois le déplacement de Braye-sur-Maulne où ils résidaient, d'abord à Sonsay (où la municipalité prêtait aimablement une salle) puis à l'église de Semblançay, pour deux heures de travail assidu de répétition. Le sens précis du rythme de Pierre-Yves, sa direction entraînante, son oreille infaillible ont peu à peu fait adhérer les choristes à son projet.


Bien évidemment, les pièces choisies étaient adaptées aux possibilités du groupe, puisant davantage dans le répertoire de l'Emmanuel et ses harmonisations abordables, que dans les compositions de J.S.Bach. Nombre d'entre elles sont devenues des classiques des messes dominicales dans les paroisses du doyenné (Je viens vers Toi, Que ma bouche chante ta louange, Venez approchons-nous, Jésus Toi qui a promis …) sans oublier des ordinaires de messes travaillés dans ce cadre (St Boniface, Pro Europa, St Jean) ni les chants à l'Esprit Saint auquel Pierre-Yves est très attaché ou les chants de Noël.


La chorale du doyenné a connu des moments forts, en tête desquels la participation à la Journée de la Création 2009 où son animation enthousiaste du temps de prière dans le cellier de l'abbaye de la Clarté-Dieu a marqué les esprits ! Ont suivi un concert de Noël en l'église de Langeais en 2012 avec un programme abondant monté un peu "sur le fil" et même, loin de ses bases, l'animation de la messe d'ouverture du pèlerinage du Mt St Michel en l'église de Genêts.


L'expérience s'est achevée avec le départ de Pierre-Yves vers l'Ile-Bouchard. Elle aura laissé à certains de ses participants, au-delà du plaisir du à l'effort nécessaire pour chanter en polyphonie aussi correctement que possible, le sentiment d'avoir modestement servi la gloire de Dieu et contribué de façon originale à la cohésion du doyenné.

 

Bernard Sauveur